Applications éducatives pour l'Afrique

Les applications éducatives en Afrique, diversifier les savoirs

Applications éducatives en Afrique

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

En accédant à des sources en ligne à faible coût, l’ouverture des champs possibles est immense.

 

Les applications éducatives présentent plusieurs avantages pour l’Afrique : l’aspect ludique, l’alternative au manque de livres ou encore de la découverte de contenus contextualisés, voire personnalisés.

L’aspect ludique des applications éducatives est probablement ce qui attire en premier les enfants. En effet, le fait de : changer de support, d’utiliser un écran, d’avoir des images, des vidéos, du son ou encore de suivre un scénario de jeu, donne envie aux enfants.

Il s’agit ensuite de choisir des applications qui proposent des contenus de qualité et qui fixent des objectifs pédagogiques clairs. Le rôle des adultes et notamment des enseignants est important dans cette phase. La découverte de l’application doit d’abord se faire par les enseignants et les parents pour accompagner les enfants et leur indiquer ce qu’ils vont apprendre, quelles sont les consignes, le mode opératoire (mettre le niveau, les options, … adaptés). Comme pour toutes activités, les adultes ont aussi un rôle d’encadrement pour délimiter le temps passé. En réunissant la présentation sous forme de jeu et la qualité pédagogique, les enfants auront l’impression de progresser en s’amusant.

En second lieu, il est intéressant de noter que les applications éducatives sont une alternatives en Afrique pour les zones qui ont peu de bibliothèques ou de librairies. En effet, la possibilité d’accéder à des applications éducatives gratuitement ou à faible coût maintient l’accès aux savoirs et compensent en partie le manque de livres.

De plus, les ressources en ligne sont nombreuses et sans cesse mises à jour. Les écoles peuvent aussi choisir des outils qui leur permettent de personnaliser des applications en mettant à disposition des familles leurs cours ou exercices. Tout cela permet de : varier les disciplines (lecture, grammaire, calcul, géométrie, histoire, sciences…), de varier les formes d’apprentissages (découverte d’une notion, manipulation, exercices…) et de poursuivre les échanges entre l’école et les élèves à la maison.

Un troisième atout des applications éducatives pour l’Afrique est la possibilité d’apprendre avec des contenus adaptés au contexte culturel . La monnaie, les langues, les personnages, les paysages, les scénarios, … en évoluant dans un environnement connu, les élèves acquièrent plus facilement les savoirs et les compétences. La diffusion de contenus étant de plus en plus facile en ligne, l’accès à des contenus qui « ressemblent » aux élèves est possible.

La rédaction d’Africatik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sur le même thème

Pour vous abonner, veuillez nous contacter à contact@africatik.com