Africatik comme support en classe et à la maison à l’E.P. Matondo

15/07/2021

Applications éducatives en Afrique

 

Le 14 juillet 2021, il est 8h, nous nous rendons à l’Ecole E.P. Matondo. L’école privée se situe dans le quartier Cité Mama Mobutu de la capitale congolaise Kinshasa.

Un groupe d’enfants est à l’entrée pour entonner un chant d’accueil et l’équipe de Direction nous reçoit ; nous convenons de l’organisation de la séance destinée à faire connaître le bouquet d’applications Africatik auprès des élèves, des enseignants et de la Direction.

Les enfants du primaire sortent des classes et se rangent dans la cour. Mr Bienvenu, qui a organisé la rencontre, connaissant déjà Africatik, prend le micro pour introduire la présentation et répètent à plusieurs reprises aux enfants qu’Africatik sera pour eux l’opportunité d’utiliser les téléphones Androïd et tablettes de la famille pour effectuer des jeux qui vont leur permettre d’apprendre !

Nous (représentante de Kanieba Interactive et collaboratrice de notre partenaire local Tikdem) expliquons l’historique et le concept d’Africatik et effectuons quelques démonstrations : avec des calculs de Makuta, des questions de géographie, des mélanges de chimie, l’écoute d’une histoire en lingala. Les élèves sont trop nombreux pour tous participer mais l’intérêt semble suscité. C’est une joie pour tous de découvrir des apprentissages dans des technologies modernes, attrayants et qui parlent de leur quotidien dans leur(s) langue(s) maternelle(s) !

Dans un second temps, nous échangeons avec les enseignants, le Promoteur et le Directeur. Ils cherchent des solutions pour permettre aux élèves d’être dans des standards internationaux à moindre coût : ils vont, dans un premier temps, opter pour les contenus gratuits d’Africatik. Ils sont d’autant plus sensibles au sujet du numérique que la RDC est également touchée par la situation sanitaire ; les écoles ont fermé plusieurs mois en 2020.

La stratégie mise en place est la suivante : l’Ecole E.P. Matondo va se doter d’un rétroprojecteur et organiser un planning pour chaque classe (maternelle et de la 1ère à la 6ème primaire) avec des séances d’apprentissage avec les applications Africatik. Il sera aussi demandé aux élèves d’effectuer certains devoirs à la maison à partir des applications Africatik. Les parents seront, naturellement, sensibilisés et informés auparavant.

Sur le même thème

03/11/2020

L'Union africaine ... transformation numérique

L’accélération de la transformation numérique en Afrique préoccupe l’Union africaine qui, à la suite du début de la série